CHASSE ACTU

Bécassine des marais

bécassine des maraisCaractéristique :

Elle est facilement reconnue à son très long bec. Son plumage se caractérise par du blanc et différentes variations de couleur brune. Le haut de sa tête, brun foncé, est strié de raies chamois. Sa gorge ainsi que son ventre sont blancs. En revanche sa poitrine est rayée chamois et brun. Dos, croupion et queue sont tous trois de couleur noire. Enfin, dernier signe distinctif, son long bec brun et ses pattes vertes. A l’envol, la bécassine a la particularité de voler en zigzaguant en se balançant de droite à gauche. La bécassine des marais pèse de 80 à 120 g et mesure de 25 à 27 cm.

Comportement et reproduction :

Tout le monde le sait, la bécassine fréquente le marais, mais pas n’importe quel marais. Elle affectionne, par-dessus tout, les pacages et pâtures humides et tourbeux, criblés de trous par les pieds des bovins ou des chevaux. Les sites de gagnage des bécassines sont très diversifiés (marais à carex et à joncs, landes à molinie, maïs inondés). Nous les trouvons régulièrement sur les berges marécageuses des étangs et des lacs. Par forte gelée, les oiseaux se regroupent autour des sources ne gelant pas.

Parc de chasse de Baville
Espèce migratrice aux sens large, la bécassine des marais peuple la majeure partie de l’Europe et de l’Asie qu’elle fréquente essentiellement pour la nidification mais elle n’hésite pas à traverser la Méditerranée pour aller passer la mauvaise saison en Afrique. Les mouvements migratoires sont très complexes et liés aux mues et aux âges des oiseaux. La migration prénuptiale se déroule surtout en mars et début avril.

La migration post-nuptiale débute mi-juillet pour se terminer fin décembre, voire début janvier, selon les conditions météorologiques. Les régions littorales de la Manche et de l’Atlantique reçoivent surtout des oiseaux des Iles Britanniques, de Belgique, Hollande, Danemark et de Scandinavie.


Au pringtemps les mâles arrivent les premiers sur les zones de nidification et se mettent à parader pour délimiter un territoire. Les parades aériennes sont spectaculaires. Au cours du vol nuptial, les rectrices externes du mâle sont maintenues écartées et elles subissent une vibration produisant une sorte de bêlement ou chevrotement très particulier.

Les jeunes bécassines d’un an sont physiologiquement capables de procréer. Le nid est une légère dépression garnie de végétaux trouvés sur place. La ponte (avril-mai) comporte généralement 4 oeufs gris verdâtre marqués de brun, roux et gris. Une seule ponte par an mais en cas de destruction de la première, il peut y avoir une 2ième ponte de remplacement. La femelle assure toute seule l’incubation qui dure de 18 à 22 jours. Les jeunes quittent le nid après éclosion et l’élevage des jeunes est assuré par les deux parents. Le développement complet des jeunes dure 6 à 7 semaines mais ils peuvent voler dès la troisième semaine.

 

Alimentation :

Son menu se compose de petits invertébrés (vers, insectes, mollusques) ainsi que de graines et de fragments de végétaux. Pour cela elle sonde rapidement la vase à l’aide de son bec par des mouvements saccadés. Elle recherche surtout des vers qu’elle aspire directement dans le sol sans même retirer le bec de l’eau.

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours