CHASSE ACTU

 

oie des moissonsCaractéristique :

Dimensions : Longeur 68 - 88 cm; poids 3 à 3.6 kg.

L’oie des moissons est une oie grise caractéristique, qui se distingue principalement par son bec, qui est long et orange à pointe noire. Son dos est foncé et ses pattes orange-jaunâtre. Les juvéniles sont un peu plus foncés que les adultes, car les bords clairs de leurs plumes sont encore étroits. Les jeunes ne présentent pas les mêmes motifs que les adultes sur leurs cous, et leurs pattes sont d’une teinte jaunâtre plus claire. L’iris de l’oie des moissons est marron.

 

Comportement et reproduction :

En été, l'oie des moissons fréquente les lacs et les marais des forêts de conifères de l'Arctique scandinave, et un peu plus au nord, les tourbières et les étangs de la toundra sibérienne. En hiver, elle se positionne à proximité des labours et des terres agricoles à une faible distance des étendues d'eau propices au repos.


Comme les autres oies grises, c'est une espèce migratrice. La quasi-totalité de la population mondiale d'oies des moissons niche dans la toundra sibérienne.

Ces oiseaux hivernent en deux grands groupes bien distincts : le groupe occidental se dirige vers l'Europe, le groupe oriental prend la direction du nord de la Chine et du Japon.

La ligne de séparation des routes migratoires se situe à la hauteur de l'estuaire de l'Ob. En Europe, le groupe séjournant en Europe Centrale est beaucoup plus nombreux que celui qui séjourne sur les côtes de la mer du Nord.


Le nid est une construction d'herbes et de végétaux garnie de duvet. Il est bâti près de l'eau, caché par la végétation de la toundra (bosquets, bouleaux nains). La femelle y pond 4 à 6 oeufs dont elle assure seule la couvaison pendant 27 à 29 jours. On ne peut qualifier la nidification de coloniale, cependant plusieurs nids peuvent être assez proches.

 

Alimentation :

L'oie des moissons est une végétarienne exclusive. Le changement de site d'été en hiver ne modifie pas grand chose à son alimentation qui est constituée principalement d'herbes et de végétaux. En été, le complément est constitué de baies et de lichens alors qu'en hiver, l'accent est plutôt mis sur les tubercules glanés dans les champs et sur les graines de céréales, ce qui lui vaut sans doute son appellation.

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours