CHASSE ACTU

Fuligule morillon



fuligule morillonCaractéristique :

Canard de petite taille avec un plumage contrasté, une crête noire proéminente, un oeil doré et un bec clair noir et blanc au bout. La femelle a un plumage brun dessus et brun plus clair dessous, un bec et des yeux de même couleur mais sa crête est plus courte. On note parfois une tache blanche à la base du bec. En vol, les deux sexes montrent une barre alaire blanche.

Le morillon mesure de 40 à 47cm pour un poids allant de 550 à 900g.

 

Comportement et reproduction :

Ce canard plongeur trouve la plupart de sa nourriture sous la surface.

Son immersion dure généralement entre 10 et 20 secondes. Propulsé par ses larges pattes palmées, il peut descendre jusqu’à 7 mètres de profondeur. Il est sociable, même en période de reproduction, son nid est souvent proche de celui de mouettes et de sternes.

Parc de chasse de Baville

Il fréquente les étangs, les lacs les rivières lentes et les fleuves. En hiver, il pousse des incursions dans les villes où on le trouve sur les grandes pièces d’eau des parcs. Il est rarement observé en mer sauf pendant les migrations ou les périodes de grands froids.

Le morillon change de partenaire chaque année. Les couples se formentà la fin de l’hiver ou au début du printemps. Certains oiseaux s’apparient avec la migration, d’autres le font en arrivant sur les lieux de reproduction. Dans tous les cas, les fuligules paradent en groupes bruyants, avec de fréquents mouvements de tête et de toilettages rituels. Le nid est une petite plate-forme d’herbe et de roseaux garnie de duvet située près de l’eau, à terre dans la végétation herbacée. En mai-juin, la femelle pond 6 à 11 oeufs dont l’incubation dure entre 23 et 28 jours. Les canetons quittent rapidement le nid, l’envol s’effectue au bout de 40-45 jours après l’éclosion.

 

Alimentation :

Le fuligule morillon se nourrit d’une part de mollusques bivalves (moules d’eau douce) et d’ insectes aquatiques, d’autre part des graine qu’il broute dans la végétation proche de l’eau. Mais il consomme aussi des petits poissons et des crustacés. A l’occasion, il mange a terre, surtout des graines de céréales.

 

 



fuligule morillonCaractéristique :

Canard de petite taille avec un plumage contrasté, une crête noire proéminente, un oeil doré et un bec clair noir et blanc au bout. La femelle a un plumage brun dessus et brun plus clair dessous, un bec et des yeux de même couleur mais sa crête est plus courte. On note parfois une tache blanche à la base du bec. En vol, les deux sexes montrent une barre alaire blanche.

Le morillon mesure de 40 à 47cm pour un poids allant de 550 à 900g.

 

Comportement et reproduction :

Ce canard plongeur trouve la plupart de sa nourriture sous la surface.

Son immersion dure généralement entre 10 et 20 secondes. Propulsé par ses larges pattes palmées, il peut descendre jusqu’à 7 mètres de profondeur. Il est sociable, même en période de reproduction, son nid est souvent proche de celui de mouettes et de sternes.

Il fréquente les étangs, les lacs les rivières lentes et les fleuves. En hiver, il pousse des incursions dans les villes où on le trouve sur les grandes pièces d’eau des parcs. Il est rarement observé en mer sauf pendant les migrations ou les périodes de grands froids.

Le morillon change de partenaire chaque année. Les couples se formentà la fin de l’hiver ou au début du printemps. Certains oiseaux s’apparient avec la migration, d’autres le font en arrivant sur les lieux de reproduction. Dans tous les cas, les fuligules paradent en groupes bruyants, avec de fréquents mouvements de tête et de toilettages rituels. Le nid est une petite plate-forme d’herbe et de roseaux garnie de duvet située près de l’eau, à terre dans la végétation herbacée. En mai-juin, la femelle pond 6 à 11 oeufs dont l’incubation dure entre 23 et 28 jours. Les canetons quittent rapidement le nid, l’envol s’effectue au bout de 40-45 jours après l’éclosion.

 

Alimentation :

Le fuligule morillon se nourrit d’une part de mollusques bivalves (moules d’eau douce) et d’ insectes aquatiques, d’autre part des graine qu’il broute dans la végétation proche de l’eau. Mais il consomme aussi des petits poissons et des crustacés. A l’occasion, il mange a terre, surtout des graines de céréales.

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 6 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 6 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 7 jours