CHASSE ACTU

 

merle noirLe merle noir est un passereau appartenant à la famille des turdidés comme les grives, même si aucune confusion n'est possible. Oiseau migrateur, il est présent dans toute l'Europe, en Afrique du Nord, au Proche-Orient, en Inde et en Chine.


En France, le merle est considéré comme une espèce sédentaire, même si certaines populations de l'est du pays migrent vers le sud de la France pour y passer l'hiver.

De septembre à novembre, des milliers d'oiseaux venus des pays nordiques et d'Europe centrale traversent la France. Certains restent pour hiverner, les autres continuent leur migration vers l'Italie, la péninsule ibérique et l'Afrique du Nord.

Le retour vers les lieux de nidification se fait en février et mars.

 

Caractéristique :

Il mesure environ 24 cm pour une envergure de 38 cm. Son poids moyen est de 100 g. Le plumage du mâle est noir, son bec et le pourtour des yeux jaune-orangé. La femelle est brune et des taches brun-foncé parsèment sa poitrine brun-roussâtre. Son bec est jaunâtre avec la pointe brune.

Les jeunes ressemblent à la femelle, avec des tonalités plus rousses et un bec marron foncé émaillé de jaune.

 

Comportement et reproduction :

Espèce à l'origine forestière, le merle noir est présent sur tout le territoire et colonise des milieux très diversifiés en privilégiant les zones humides et ombragées: de la forêt dense aux plaines agricoles en passant par les régions de bocages, les parcs et jardins et les zones montagneuses. Les couples se forment en février mars et la période de nidification s'étale de mars à fin juillet. Le mâle marque son territoire en chantant mais c'est la femelle qui choisit le site du nid et qui le construit. Ce dernier, assez volumineux, est composé de brindilles, d'herbes et de feuilles mortes et se situe généralement entre 1 et 3 m dans les arbres ou les buissons, parfois contre ou sur un mur.

La ponte de 3 à 5 neufs est incubée entre 13 et 14 jours. II peut y avoir 2 ou 3 pontes successives, soit dans le même nid, soit dans un autre. Les jeunes sont nourris pendant 3 semaines par les 2 parents avec des insectes, lombrics, larves, chenilles... puis quittent le nid.


La mortalité des petits est très importante (entre 50 et 80 % selon les régions) sous l'effet de la prédation, des maladies, des aléas climatiques et de la chasse.

 

Alimentation :

Le merle est omnivore avec une préférence pour les proies animales (ver de terre, invertébrés, larves d'insecte, escargot) qu'il trouve en grattant le sol, mais s'accommode également, selon les saisons et les milieux, d’une alimentation végétale.

En automne-hiver, il consomme des baies (aubépine, cornouiller, troène, ronce, lierre ...).

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours