CHASSE ACTU

Lunette de hutte Vanguard 3-9x56



La première lunette de hutte à grossissement variable

hutte-vanguard-3-9x56-02

La dernière grande révolution des optiques pour la chasse à la hutte fut justement leur apparition. Elles venaient alors remplacer des « oreilles de chat » : un U fabriqué de cuir ou de plastique prenait place sur les canons, juste avant la longuesse. Sont ensuite apparues les lunettes ou plutôt demi-jumelles, elles reprenaient déjà le U en lieu et place de la croix, il symbolise le standard des lunettes de hutte.

Les grands noms de l’optique de chasse se sont dans premier temps tenus à l’écart de ce marché, puis Zeiss proposa un modèle de lunette 8x56 spéciale gabion. Il y a quelques années, Vanguard s’est initié sur ce segment avec la demi jumelle Endeavor 9x65. Le fabricant allemand souhaite clairement s’imposer dans ce domaine et dévoile cette année un modèle osé : la première lunette de hutte à grossissement variable. La Vanguard ENDEAVOR RS 3-9x56 pointe à peine le bout de son nez sur le marché mais Chasse Passion s’est déjà procuré un exemplaire pour vous faire découvrir en avant première cette nouveauté !

Un grossissement variable pour la hutte, quel(s) intérêt(s) ?

Il faut avouer que jusqu’à présent le choix du format de l’optique pour les huttiers était plutôt restreint : 7x50, 8x56 ou 9x63 – notez que les demi-jumelles 7x50 sont considérées comme obsolètes par de nombreux sauvaginiers. L’apport du format 9x65 ne fut pas une révolution dans le domaine, mais la Vanguard Endeavor 9x65 avait l’intérêt d’apporter au marché un milieu de gamme, quasi inexistant, notamment en terme de performances. L’arrivée du grossissement variable adaptéà ce mode de chasse est une véritable nouveauté dont il est difficile d’estimer la portée tant ces chasseurs sont exigeants.

vanguard-3-9x56-07

Alors quels sont les intérêts d’un grossissement variable pour le huttier ?

Tout d’abord cela offre l’avantage d’agrandir ou de resserrer le champ de vision : à 3x il est de 10,5 mètres à 1000m contre 3,5 mètres à 9x. Le faible grossissement confèrera d’avantage de lumière au rendu d’image, ainsi si vous chassez dans une mare sombre, ou lorsque la lune est absente, optez pour un grossissement de 3 à 5x. Au contraire, vous chassez sur une grande étendue d’eau ou lors d’une pleine lune, le grossissement de 9x vous permettra d’identifier aisément la pose. Concrètement l’apport du grossissement variable offre une grande polyvalence à cette Endeavor RS 3-9x56, la nouvelle lunette à tout faire ?

Pourquoi s’arrêter à 9x ?

Les fusils n’offrent pas les possibilités de tirs à très longues distances des carabines, un grossissement supérieur à 9x rapprocherait peut être l’animal dans votre lunette, mais pas sur la flaque. De plus les conditions de chasse de nuit demandent des performances de qualité de rendu d’image élevées, le besoin en luminosité est grand. Plus on augmentera le grossissement, moins la lumière parviendra àêtre retransmise et vous obtiendrez une image très sombre.

 

Des verres performants pour une image nette

Une lunette de hutte doit avant tout offrir un rendu de luminosité optimal. La clarté de l’image permettra au huttier d’assurer son tir et d’identifier distinctement le canard posé. De nombreux facteurs entrent en compte quant à la fidélité de la retransmission de la lumière : la qualité des optiques, leurs traitements, la qualité de fabrication, l’étanchéité parfaite du fut, la précision de l’assemblage, etc… Pour cette lunette, le fabricant a opté pour des verres ED. L’avantage de ceux-ci est qu’ils proposent une dispersion ultra-faible réduisant les aberrations chromatiques et permettent également un meilleur rendu des couleurs. En clair, lorsque les trois couleurs qui constituent la lumière blanche (Rouge-Vert-Bleu) passent au travers une lentille, elles se dispersent. Grâce aux verres ED, les trois rayons se rejoignent parfaitement ce qui permet d’obtenir une image très nette.

Les lentilles ont subit un traitement antireflet et hydrophobe, la construction soignée de Vanguard assure une étanchéité parfaite de l’ensemble des optiques.

En pratique : montage

lunette-vanguard-3-9x56-01

Puisqu’il s’agit d’une lunette, et non d’une demi-jumelle comme les huttiers ont l’habitude de rencontrer, des colliers seront indispensables au montage de l’optique. Et ce, que vous choisissez de l’installer sur un compensateur de recul ou en fixe sur votre arme. Des colliers en aluminium d’un diamètre de 30 mm valent moins de 15 Euros. Ils conviendront parfaitement à cette lunette de hutte. Si vous décidez d’installer vous même la lunette sur son montage, veillez à ce que l’alignement de ces colliers soit parfait.

Deux options se présentent à vous : vous pouvez soit installer l’optique sur un compensateur de recul, soit opter pour un montage fixe, comme on retrouve sur les carabines de grandes chasses. Ce type de montage peut paraître effrayant, surtout avec un canardouze, mais il offre de nombreux avantages et, contrairement aux idées reçues, il est impossible de recevoir la lunette dans l’arcade lors du tir. La majorité d’entre vous allez opter pour un montage sur un compensateur de recul, vissez rigoureusement les deux vis de maintient des colliers sur le rail.

Il vous faut maintenant régler la lunette. Grâce aux deux molettes (haut/bas – droite/gauche), c’est un jeu d’enfant. Calez votre fusil et visez à l’aide du point de mire une blette, que vous avez au préalable disposéà 35/40 mètres. Il ne vous reste plus qu’à tourner les molettes afin de ramener la forme au centre et sur la barre du U. Vérifiez votre réglage en tirant une cartouche, assurez vous que les vis soient bien serrées. Repositionnez les bouchons sur les vis de réglages et vous voilà prêt pour la nuit :)

vanguard-3-9x56-05
En pratique : à la hutte

A l’usage, ça donne quoi ?

Il faut avouer que, n’étant pas habitué aux grossissements variables, on peut rapidement oublier cette fonction. C’est pourtant le principal argument de cette lunette. Lorsqu’on chasse sur une grande étendue d’eau, elle reste systématiquement au grossissement maximal. Cette fonction se révèle très intéressante lorsqu’on chasse sur une plus petite flaque. On se prend au jeu et lors d’une pose, on cherche le grossissement optimal. La molette de réglage de celui-ci est facile d’accès, un peu « dure » cependant. A l’utilisation, les différents grossissements proposés offrent chacun leurs avantages. A 3x, la clarté est maximale, si la pose est proche, ou un vol de canards ou d’oies, le champ de vision très large offrira de belles possibilités. A 5 ou 6x, la combinaison luminosité/grossissement est optimale pour la majorité des poses en deçà de 40 mètres. Enfin, à 8 ou 9x, bien que la perte en luminosité soit notable, la qualité d’image est surprenante.

gabion-vanguard-3-9x56-03

La molette de réglage de la mise au point se situe devant l’optique oculaire. Son action est souple et précise. La distance œil-oculaire de 11cm assure une marge de sécurité suffisante pour ne pas se faire percuter l’arcade par la lunette. Le diamètre de l’optique oculaire étant supérieur aux moyennes du marché, il n’existe, à l’heure où nous écrivons ces lignes, pas de bonnette pour cette lunette.

Les temps sont durs pour les huttiers, hormis quelques nuits de migrations aussi brèves que soudaines, les canards se font désirés. Aussi, malgré avoir multiplier les nuits, les occasions de tirs ne furent pas tellement nombreuses. Nous aurions souhaité tester la lunette sur des oiseaux de nuits à différentes distances, à défaut, des formes insubmersibles feront office de « pose programmée ». C’est l’occasion d’essayer volontairement les différents grossissements, aucun stress de voir la forme s’envoler, quoi qu’avec ce vent… et surtout à différentes distances. Au final, cette lunette 3-9x56 fut une curiosité qui nous occupa durant la soirée. Notre équipe fut unanime, l’apport d’un grossissement variable, si l’on prend la peine de l’exploiter, est un excellent point. Le réglage n’a pas bougé malgré nos tirs, sa précision nous a comblé (un peu moins la forme). Nous avons été ravi des essais.

Conclusion

Alors, cette première lunette à grossissement variable pour sauvaginier ? Soyons honnêtes, tout ce dont un huttier attend, cette lunette le possède avec en plus, la possibilité d’écarter ou resserrer le champ de vision. C’est incontestablement une excellente optique tant en terme de performances, d’innovations et de confort de tir. On peut seulement regretter la baisse de luminosité entre les grossissements. La dureté de réglage de la mollette de grossissements lui coute également 0,5 point. L’aspect général de la lunette est sobre, d’apparence solide et robuste. Il est dommage que l’optique ne soit livrée qu’avec cette pochette souple sans aucun rembourrage.

vanguard-3-9x56-06

Note performances 4,5/5

Note confort d’utilisation 4,5/5

Note aspect général 4,5/5

Note rapport qualité/prix 4/5

Note générale : 17,5/20

 


Enfin, cette lunette Vanguard 3-9x56 dispose d’un argument unique, ces grossissements variables sont son principal atout. Il propose un réel avantage pour les huttiers, ce n’est pas un simple gadget. Si vous variez de mares de chasse, elle vous permettra de vous adapter peu importe les distances de tir. Pour conclure, c’est une lunette innovante aux performances remarquables bénéficiant d’une garantie de 5 ans.

fiche

Réticule: U
Grossissement: 3-9x
Diamètre de lentille de l'objectif (mm): 56
Type des lentilles: premium ED HOYA
Diamètre du tube (mm): 30
Champ de vision à 100 m (en m): 10,5 à 3,5
Distance œil-oculaire (cm): 11
Longueur totale (mm): 332
Poids (g): 620
Garantie 5 ans


Communauté