CHASSE ACTU

Test de L'Escort Dynova



Test Du Escort Dynova fabriqué par Hatsan

Economique ne signifie pas dénué de qualité, ou ne devrait pas, quoi qu’il en soit, force est de constater que de nombreux chasseurs sont équipés d’armes aux tarifs abordables, le succès du Baikal MP153 en atteste. Plusieurs acteurs sont désormais présents sur le marché du fusil de chasse économique.  Ainsi on retrouve de nombreuses sous-marques des ténors du domaine mais également des fabricants qui se sont entièrement consacrés à cette gamme comme Hatsan, le fabricant Turque qui propose la gamme de fusils semi-automatique Escort, importée par nos amis de Rivolier qui nous propose le modèle Dynova à l’essai.



Le Escort Dynova est un fusil de chasse semi-automatique à système à inertie proposé en calibre 12 chambré magnum (76 mm). Les crosse et longuesse sont fabriquées à partir de noyer turc, un vernis assure une bonne protection de celles-ci, le ton est plutôt clair, la crosse pistolet striée garantie une bonne prise en main, un sabot en caoutchouc absorbe une partie du recul. La longuesse creusée sur sa partie supérieure permet un bon positionnement du doigt directeur et une bonne maniabilité.
Bien que l’aspect extérieur des bois soit soigné, leur légèreté pourrait être mise à l’épreuve sur le long terme.

Le modèle Dynova est une première pour Hatsan puisque ce nouveau fusil fait désormais usage d’un mécanisme à inertie. Les systèmes inertiels offrent de nombreux avantages par rapport aux traditionnels à emprunt de gaz : moins d’entretien, meilleure solidité (moins de pièces, de frictions), meilleur rendement avec les munitions, plus silencieux, plus léger, …
Le recourt à un mécanisme à inertie est donc clairement un avantage pour ce fusil semi-automatique, il lui permet d’accepter la majorité des munitions chargées de 28 jusqu’à 57 grammes de projectiles sans enrayer, nous avons d’ailleurs effectué quelques tests dans un stand de ball-trap avec les cartouches T28 de Décathlon, sur près de 75 plateaux tirés, nous n’avons rencontré aucun soucis particulier, l’arme ne s’est jamais enrayée.

La carcasse du fusil est fabriquée en aluminium noir anodisé, cette technique confère au matériau une meilleure résistance à l’usure, à la corrosion et à la chaleur. La finition est plutôt soignée, la carcasse est fraisée afin d’accueillir une lunette de tir, un autre point positif pour les sauvaginiers ! Le canon est fabriqué en acier chromé, une finition noire brillante sur l’extérieur évitera la corrosion, l’intérieur est également recouvert d’une couche protectrice de chrome. Le Dynova est proposé avec différents canons, alors qu’une version slug dispose d’un canon de 61 cm, le modèle chasse est commercialisé sous trois longueurs de canons : 66, 71 et 76 cm. Le fusil de chasse est livré avec cinq chokes, compatibles avec les munitions aciers : lisse, quart, demi, trois-quarts et full. Une clé spéciale choke est également fournie. Un point de mire en fibre optique est monté sur l’arme, la bande surélevée assure une excellente montée et mise en mire du fusil.

Les boutons de sécurité et d’armement de la culasse sont faciles d’accès, il est aisé de retirer la cartouche présente dans la chambre sans que celle logée dans le magasin ne descende.

Le test pratique


C’est à l’affut au pigeon que nous avons tirés les premières cartouches avec l’Escort Dynova, la prise en main est aisée, intuitive, l’équilibre global de l’arme est plutôt bon, un énorme avantage pour un fusil de chasse de cette gamme. Autre point positif pour ce Dynova, il accepte tous les types de cartouches, petit, moyen ou gros culot, idem en charges, tout y passe, nous n’avons tout simplement jamais enrayé avec ce fusil, le système à inertie jouant un rôle majeur.
La bande ventilée montante nécessite peut être une certaine habitude ce qui pourrait vous demander d’effectuer plusieurs tirs avec l’arme. Le bouton de sécurité est facile d’accès et également intuitif, pratique pour verrouiller la queue de détente aisément, indispensable si vous êtes plusieurs tireurs dans un même affut. Autre avantage, la cartouche enfilée dans le magasin ne descend pas lorsque vous retirez celle présente dans la chambre, vous pouvez ainsi changer votre premier coup très discrètement, pratique pour les huttiers. Le système à inertie nécessite moins d’entretien qu’un emprunt de gaz, cela ne signifie pas que le fusil ne doit jamais être huilé, mais les composants internes sont moins assujettis aux salissures.

culasse-escrot

Nous n’avons pas eu l’occasion de tirer des munitions magnums, nous nous sommes arrêtés aux cartouches 36 gr avec lesquelles le Dynova réagit très bien, le recul est présent mais légèrement atténué grâce au sabot amortisseur en caoutchouc, enchainer les tirs sans perdre sa mire est important, bien que le fusil décoche sensiblement, la visée reste fluide et permet aisément de reprendre un oiseaux même rapidement au 2eme ou 3eme coup.

choke-escort

Le prix public conseillé de l’Escort Dynova de Hatsan est affiché à 669 Euros, ce qui reste abordable pour un fusil semi-automatique à inertie.

Il rassemble de nombreux points positifs : bon équilibre, avale toute sorte de cartouches, fraisé pour montage de lunette, cinq chokes, une mécanique fiable, choix de la longueur du canon, chambré 76 mm, bonne prise en main, etc… Ce tarif accompagné de ces qualités offre à l’Escort Dynova un excellent rapport qualité/prix, il est un choix judicieux pour jeune chasseur car très polyvalent, du marais à la forêt en passant par les plaines, nul doute que le Dynova s’adaptera à vos modes de chasse.

Plus d'info sur www.rivolier.com

Test réalisé Nicolas Carlier
pour www.chassepassion.net
le 12 mars 2015

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours