CHASSE ACTU

 

chasse à la palombière

Mode de chasse traditionnelle de la Palombe (Pigeon Ramier) du Sud-Ouest de la France. Ce mode de chasse se distingue par des installations fixes bien intégrées dans le paysage forestier girondin, confectionnées par des chasseurs passionnés et initiés.
Généralement, l'implantation de la chasse se caractérise par une cabane centrale perchée ou non d'où partent une multitude de couloirs ou tunnels camouflés par la végétation locale qui mène à d'autres postes d'observation, de déclenchement des filets. Un réseau d'appelants, positionnés stratégiquement dans les arbres, a pour but de faire poser les vols de palombes sur la chasse.

 

Deux modes de chasse se pratiquent en Gironde durant la période de migration automnale de la Palombe:
- La Palombière aux filets horizontaux avec appelants
Le but de cette chasse est de faire poser les palombes dans les arbres de la chasse à l'aide d'appelants et de les attirer au sol au niveau de filets placés stratégiquement pour capturer les oiseaux vivants.
- La Palombière au tir au posé avec appelants
Le but est de faire posés les oiseaux sur les arbres de la chasse pour les tirer.
Les palombières sont généralement bien aménagées et les chasseurs y passe la journée entière.

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 6 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 6 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 7 jours