CHASSE ACTU

Epagneul Français

epagneul-francais

Caractéristiques :

Cet épagneul est noble et grand : il mesure entre 55 et 60 cm au garrot. Son dos va en montant. Sa tête est longue, son crâne ovale. Le chanfrein est long. La ligne supérieure du chanfrein est un peu busquée. Ses lèvres sont assez descendues et fines. Ses oreilles sont garnies de franges, longues et placées ni trop haut ni trop bas. Le cou est bien dégagé. Le fouet comporte des franges et est porté bas en action. Sa robe est blanc-marron, parfois mouchetée.

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

L'épagneul français est un bon chasseur, calme et au nez très fin. Autrefois, les cailles étaient ses pièces de prédilection. Il a appris à galoper, même s'il était plutôt un trotteur, mais sait rester sous le fusil. Également méthodique, il retrouve et rapporte bien. C'est donc un chien complet et sportif. Il arrête plutôt debout, au contraire des setters, qui s'écrasent. Il peut aller sur tous les terrains mais préfère les bocages, les bois et l'eau. Il peut souvent faire un bon bécassier.

Alimentation :

Il faudra compter environ 400 g de viande par jour pour une ration ménagère. L'alimentation industrielle lui convient tout aussi bien.

 
Conseils :
Education

Ce chien polyvalent, intelligent, est facile à dresser. On dit même qu'il se dresse tout seul et convient donc au novice, qui ne rencontrera pas de difficulté particulière avec ce chien doux, parfois un peu sensible. Il doit quand même bien comprendre qui commande.

En ville

Excellent compagnon, il s'est bien adapté à la vie en ville. C'est un chien affectueux, doux avec les enfants. Un jardin lui fera extrêmement plaisir.

 
 

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 6 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 6 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 7 jours