CHASSE ACTU

Drahthaar

drahthaar

Caractéristiques :

Ce braque est distingué, énergique et son tempérament est vif. Son aspect rustique vient d'un poil dur, couché et dense, de foncé à brun moyen (marron mélangé de blanc, mélangé de clair, et grisonné) avec ou sans plages de couleur. Ses yeux sont le plus sombre possible. Il mesure entre 56 et 67 cm au garrot, et se caractérise par son aspect sec. Sa tête est de longueur moyenne, avec une forte mâchoire, une encolure bien dégagée, des oreilles pas très longues attachées haut. Son dos est court et droit, sa hanche est large, sa croupe longue, son flanc court et retroussé, son épaule oblique et son fouet raccourci.

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Ce chien d'arrêt est celui qui réunit le maximum de mérites. C'est l'étalon de ce que nos voisins d'outre-Rhin attendent d'un chien de chasse. Il reste toutefois un chien d'arrêt très apprécié chez nous, et même le plus répandu des braques. Énergique et obstiné, il est amoureux de l'eau et n'hésite pas à s'y jeter quel que soit le temps. Son poil rude le rend tout à fait adapté aux terrains difficiles, au bois ou à la montagne.

Alimentation :

Ses besoins sont assez importants, encore plus en période de chasse, où il faut quasi doubler sa ration. Une alimentation équilibrée est indispensable à sa forme et à ses performances

 
Conseils :
Education

Le drahthaar est un très bon chien de chasse, à condition qu'il soit bien dressé. Et son éducation demande un peu de patience et du savoir-faire. Pas d'inquiétude, cependant : le drathaar est réceptif à l'apprentissage.

En ville

C'est un chien qui peut vivre à la maison si on lui montre de façon précise où est sa place.

 
 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 6 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 6 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 7 jours