CHASSE ACTU

Braque d'Auvergne

braque-auvergne

Caractéristiques :

Sa robe est caractéristique : bleu-noir sur fond blanc, mouchetée. De taille moyenne, aux environs de 60 cm, c est un chien osseux et puissant. Sa tête est longue, marquée de noir avec une liste blanche entre les yeux. Ses oreilles sont attachées bas, au niveau de la ligne de l'œil. Son museau est carré, le stop bien marqué. Son crâne est ovale et large. Ses yeux couleur noisette foncé sont en amande. Son encolure est plutôt longue et bien dégagée, un peu arquée, et le fanon est toléré. Le fouet est horizontal, écourté de deux tiers.

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Le braque d Au vergne a un très bon flair. C'est une valeur sûre de notre élevage français. Il a une quête raisonnable et s'adapte à tous les temps et à tous les terrains de chasse, que ce soit le marais, le bois ou la plaine. C'est un chien très endurant qui peut aller au bout des journées de chasse les plus longues. Il arrête très bien, tient l'arrêt fermement et apprend facilement le rapport. Il chasse volontiers la perdrix et la bécasse.

Alimentation :

Tout lui convient : vous pouvez le nourrir avec une pâtée maison ou des aliments d'origine industrielle. Il peut être plus économique d'opter pour les aliments complets secs, car ce chien a un bon appétit. Il a tendance à prendre quelques kilos en période d'inactivité ; diminuez alors progressivement l'apport énergétique si c'est le cas.

 
Conseils :
Education

D'un naturel souple et dévoué, il n'est pas difficile à dresser. Il suffit, pour ce chien précoce et sensible, de canaliser ses instincts de chasseur pour qu'il arrête et pour qu'il rapporte. Attention cependant à ne pas le brusquer et à lui laisser le temps de comprendre.

En ville

Très doux, il fait un bon compagnon, un peu jaloux parfois. Il n'a pas besoin de sorties fréquentes ni d'un grand jardin pour se défouler. Mais une fois par semaine est nécessaire.

 
 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours