CHASSE ACTU

Braque Allemand

braque-allemand

Caractéristiques :

Ce chien élégant et puissant a des lignes harmonieuses et une tête sèche. Ses oreilles sont plates et attachées au-dessous de la ligne de l'œil. Son encolure est longue, sans fanon, le rein court, la croupe large et musclée. Son dos est droit, et ses côtes longues et bien arrondies. Sa robe au poil ras peut être marron sans marques, marron avec de petites taches blanches ou des mouchetures marron, rouanne marron clair, blanche avec des marques marron sur la tête. Sa taille varie de 58 à 65 cm.

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Chien puissant, le braque allemand est l'un des plus remarquables pour la chasse pratique, et plaît beaucoup aux chasseurs en raison de sa polyvalence, car il est à l'aise sur les terrains les plus difficiles et les plus vastes. On le rencontre sur tous les types de territoires, car il est populaire et efficace ; c'est un des très rares continentaux à pouvoir rivaliser avec les chiens d'arrêt britanniques, à la chasse comme en compétition.

Alimentation :

Ses besoins sont assez importants. Ils le sont d'autant plus en période de chasse. Il faudra alors doubler sa ration. Veillez à ce que ses repas soient équilibrés. Les aliments complets secs, relativement bon marché, et étudiés pour apporter tout ce dont le chien a besoin, sont peut-être préférables.

 
Conseils :
Education

C'est un chien facile à dresser, même s'il a son caractère. Il faut simplement être suffisamment autoritaire pour le dominer. Il est équilibré, et on peut lui faire totalement confiance : ses réactions sont toujours contenues. Pas la moindre trace d'agressivité, de timidité ni de nervosité.

En ville

C'est un bon chien de compagnie, sage, obéissant et gai, mais il a besoin de fréquentes sorties en dehors des périodes de chasse.

 
 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 6 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 6 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 7 jours