CHASSE ACTU

Le chien d'oysel allemand

oysel-allemand

Caractéristiques :

Le chien Oysel allemand pèse en moyenne une vingtaine de kilos. Le mâle mesure de 48 à 54 cm au garrot, contre 45 à 51 cm pour la femelle. Son corps est nettement long. La poitrine est profonde, bien descendue, et le ventre modérément relevé. Son museau est large et robuste, avec une truffe importante, brune. La couleur de sa robe est unicolore brun foncé, ou des tons rouge renard, brun rouan, tachetée de brun et de blanc, arlequin, ou tricolore.

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Cette race a été créée vers 1890 par Frédéric Roberth, un éleveur allemand. Plusieurs chiens de chasse à poil long de petite taille et de taille moyenne ont été utilisés pour les croisements. Spécialiste de la chasse de tous les petits gibiers, c'est aussi un bon sujet pour la chasse aux nuisibles tels les renards et les plus grands animaux. Il marque l'arrêt devant sa proie et est un bon rapporteur, doué pour la recherche du gibier blessé.

Alimentation :

Ce n'est pas un gourmand. Que vous optiez pour la ration industrielle (500 g de viande en moyenne) ou la ration ménagère, il conviendra de le nourrir une fois par jour, le soir de préférence, comme pour tout chien de chasse qui se respecte. Il faudra simplement veiller à lui donner une alimentation équilibrée, qu'il sera nécessaire.

 
Conseils :
Education

Ce chien de chasse est aussi un bon chien de compagnie, mais une éducation ferme est requise dès son plus jeune âge.

En ville

Il a besoin d'espace et d'exercice; la vie en appartement n'est pas un handicap, mais ce n'est pas un chien de canapé pour autant. Un brossage régulier est suffisant pour entretenir son poil. Par ailleurs, il convient de surveiller ses oreilles.

 
 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours