CHASSE ACTU

Cocker spaniel

cocker-spaniel

Caractéristiques :

Le plus petit des chiens de chasse (il ne mesure pas plus de 40 cm) a séduit plus d'un chasseur. Très gai, il a des yeux bruns intelligents et doux. Sa tête est caractéristique, avec son museau carré, un stop situé à mi-distance de l'extrémité de la truffe et de l'occiput. Son crâne est bien développé. Ses oreilles sont attachées au niveau de ses yeux et sont magnifiquement frangées de poils longs. Ses membres sont courts, sa poitrine bien développée. Le rein est court et large. Son poil assez court et brillant peut être noir et noir et feu, rouge, crčme, doré, marron, marron et feu ou pluricolore.

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Créé pour chasser la bécasse (woodock en anglais), ce qui lui a valu son nom, ce chien méticuleux couvre tout le terrain en lacet et déniche le gibier le plus rétif. Le cocker spaniel n'hésite pas à s'enfoncer dans les hautes herbes, dans les ronciers, à traverser les rivières. Aucun gibier ne lui résiste, sa fourrure le protégeant des ronces, sa petite taille l'autorisant à emprunter les coulées du lapin. C'est également un bon retriever, même dans les marais, et le rapport chez lui est inné.

Alimentation :

II est très gourmand et développe des trésors de ruse pour satisfaire ses envies de friandises, mais, en réalité, ses besoins sont modestes. S'il ne court pas suffisamment, il prend vite du poids. En revanche, en période de chasse, il faut doubler sa ration, plutôt après la chasse.

 
Conseils :
Education

Ce chien très intelligent comprend vite ce qu'on attend de lui. Mais il a besoin d'être bien dressé sinon il ne chassera que pour lui.

En ville

Ce chien très dynamique sera plus heureux s'il dispose au moins d'un jardin. Il s'adapte cependant à l'appartement à condition qu'on le promène régulièrement.

 
 

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours