CHASSE ACTU

Petit basset griffon Vendéen

petit-basset-griffon-vendeen

Caractéristiques :

Ce petit chien extrêmement dynamique et très rigoureux mesure de 34 à 38 cm. Son regard est intelligent et très expressif. Son fouet se dresse fièrement : il est porté en lame de sabre. Ses oreilles sont tournées, garnies de poils longs et attachées au-dessous de la ligne de l'œil Sa truffe est noire et bien développée. Sa robe est composée d'un poil dur et raisonnablement long. Elle peut être unicolore (fauve, poil-de-lièvre, blanc-gris), bicolore (blanc et orange, blanc et noir, blanc et gris, blanc et feu) ou encore tricolore (blanc, noir et feu ; blanc, feu et poil-de-lièvre ; ou blanc, gris et feu).

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Modèle réduit d'une grande famille de griffons, le petit basset griffon vendéen est le « grand » spécialiste de la chasse du lapin. Il y excelle, son poil dur l'autorisant à passer facilement dans les buissons épineux. II a un nez très fin, se montre très requérant, et le chasseur appréciera chez lui ses qualités de rapprocheur. Il peut aussi convenir pour des tâches moins académiques, comme déloger un vieux coq faisan d'un roncier

Alimentation :

Une alimentation toute prête ou maison lui convient. Pour une ration ménagère, il faut compter 220 g de viande par jour, plus les légumes et les compléments alimentaires. En période de travail, il faudra multiplier les quantités par deux.

 
Conseils :
Education

Indépendant et très chasseur, le petit basset griffon vendéen demande une éducation sérieuse, articulée autour de l'obéissance.

En ville

Sa petite taille le rend peu encombrant, et c'est là un grand avantage pour qui vit en appartement. Mais il ne faut pas oublier que ce chien est d'abord fait pour chasser.

 
 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours