CHASSE ACTU

Grand basset griffon Vendéen

grand-basset griffon vendeen

Caractéristiques :

De taille intermédiaire entre le briquet et le petit basset griffon vendéen, très légèrement allongé, il a un museau carré, avec d'importantes moustaches, de grands yeux foncés, sans blanc, à l'expression intelligente, des oreilles souples et fines, recouvertes de longs poils, et tournées en dedans. Ses membres sont droits, avec des cuisses très musclées, son dos est long et large, et s'arque à la jonction du rein. Le fouet, espié, est porté en lame de sabre ou légèrement incurvé. Sa robe, au poil rude et long, est unicolore (fauve, poil-de-lièvre ou blanc-gris), bicolore (blanc et orange, blanc et noir, blanc et gris, blanc et feu) ou encore tricolore (blanc, noir et feu blanc, feu et poil-de-lièvre ; ou blanc, gris et feu).

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Le grand basset griffon vendéen est avant tout choisi pour son nez très fin par le chasseur, qui appréciera chez lui ses qualités de rapprocheur, et son aptitude à explorer l'ensemble d'un territoire. Très requérant et entreprenant, il est très apprécié pour chasser le lièvre, mais aussi le renard et le grand gibier. Son indépendance peut toutefois poser quelques problèmes au chasseur.

Alimentation :

Rustique, il a des besoins simples. Il faut compter 320 g de viande par jour pour la ration ménagère, plus les légumes et les compléments alimentaires nécessaires à son équilibre. Une alimentation industrielle convient tout aussi bien. En période de chasse, sa ration sera quasi doublée.

 
Conseils :
Education

Indépendant, il peut poser quelques problèmes, et se montre parfois difficile à créancer. C'est sans doute l'un des revers d'une grande qualité qu'il possède : son énergie.

En ville

Ce chien vit plutôt en chenil, mais nombreux sont les chasseurs à l'avoir adopté à la maison. Il faut pourtant lui prévoir des moments d'exercice quotidiens, et de longues promenades le week-end. Il s'entend bien avec les enfants.

 
 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours