CHASSE ACTU

Beagle-harrier

beagle-harrier

Caractéristiques :

Distingué, de proportions harmonieuses, il a une tête moyennement forte avec un crâne assez large et volumineux, un museau un peu effilé de profil, une truffe bien développée, des yeux bien ouverts, francs et intelligents, et des oreilles assez courtes, plutôt arrondies et tournées dans leur partie inférieure en léger ovale. Sa poitrine est bien descendue, ses membres sont forts, avec des épaules et des cuisses bien musclées, et son dos court est bien soutenu. Son poil est assez épais, plat, tricolore (fauve à manteau noir et blanc) avec des marques de feu plus ou moins vives, pâles ou charbonnées. Les tricolores gris ou blanc-gris correspondent également au standard de la race.

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Chien de petite vénerie et de chasse à tir, apte à tous les types de chasse, il est également tout-terrain et supporte les conditions climatiques les plus rudes. Ardent, bien gorgé, très fin de nez, endurant, rapide, le beagle-harrier mêle les qualités de chasse du beagle et la force du harrier. Créé pour la chasse à courre du lièvre, il peut également chasser, avec talent à tir et montre par ailleurs de grandes aptitudes au sanglier, au chevreuil et au renard.

Alimentation :

Ses besoins ne sont pas très importants, et il n'est pas très difficile. Alimentation maison ou industrielle, tout lui convient. II faut compter environ 400 g de viande par jour, plus en période de chasse. Il faut s'abstenir de le nourrir entre les repas, ce qui est toujours tentant, surtout si le chien vit à la maison.

 
Conseils :
Education

Très doux et affectueux, il a besoin d'une éducation douce et progressive pour exprimer ses talents.

En ville

Ses besoins ne sont pas très importants, et il n'est pas très difficile. Alimentation maison ou industrielle, tout lui convient. II faut compter environ 400 g de viande par jour, plus en période de chasse. Il faut s'abstenir de le nourrir entre les repas, ce qui est toujours tentant, surtout si le chien vit à la maison.

 
 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 5 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 5 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 6 jours