CHASSE ACTU

Le général Journée donne une définition parfaite du rôle de la bourre dans une cartouche de chasse : Les bourres, placées entre la poudre et les plombs, ont pour but de transmettre aux plombs la poussée des gaz de la poudre, tout en formant un tampon élastique au début du mouvement, afin de réduire la pression et la déformation des plombs.


"Les bourres doivent empêcher complètement les gaz de la poudre de pénétrer dans les plombs"


La bourre la plus employée dans tous les pays est la bourre en feutre, encollée et graissée sur son diamètre extérieur.

La bourre en liège graissé a de nombreux adeptes; elle a l'avantage d'être douce à tirer et de donner d'excellents groupements; en revanche, la pénétration des plombs est défectueuse, leur vitesse étant inférieure de 50-70 m/s à celle que l'on obtient avec une bonne bourre grasse.


Il convient de mentionner 2 bourres de qualité, en liège :


La bourre Iris, composée d'une bobine en liège avec ceinture de feutre graissé; parfaitement calibrée, elle donne d'excellents groupements et conserve une vitesse normale. La bourre Gabel, composée de grains de liège contenus dans un cylindre en carton ondulé et graissé, serti aux deux extrémités.


Il existe aussi des bourres de remplissage, dont l'épaisseur varie de 3 à 5 mm; elles sont en papier, feutre sec ou graissé et n'ont aucune influence sur le rendement de la cartouche.


Enfin, avec le développement pour tous usages des matières plastiques, ces dernières ont aussi envahi le domaine des cartouches, en commençant par les douilles pour aboutir aux obturateurs et bourres.


Les obturateurs, placés derrière la bourre (côté poudre), sont constitués par une coupelle aux lèvres souples assurant une obturation totale contre les infiltrations des gaz de combustion. Ils permettent une diminution de la charge de poudre et évitent les plombs agglomérés par fusion.


Mais la grande nouveauté a été l'apparition des bourres à jupe et à godet, la jupe arrière formant obturateur et le godet avant contenant la charge de plombs, évitant leur frottement et usure contre les parois du canon et assurant de la sorte une amélioration du groupement. En France elle sont les plus vendues

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 3 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 3 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 4 jours