CHASSE ACTU

 

L'arme mixte la "plus répandue" est le drilling. C'est typiquement une production d'Europe Centrale, où l'obligation du tir à balle de tous les ongulés, date du début du siècle, le fait apprécier depuis longtemps. C'est une arme universelle qui convient bien au tir en battue où l'on rencontre aussi bien le grand gibier qui doit être tiré à balle que le petit gibier tiré à plombs. Toutes les combinaisons de chargement sont possibles : 2 coups à plombs et 1 à balle rayée; 1 coup à plombs, 1 à balle lisse et 1 à balle rayée; 2 coups à balle lisse et 1 à balle rayée. Ces armes avaient la réputation d'être lourdes, mais, avec les progrès de la métallurgie, on trouve maintenant des drillings dont le poids est égale presque celui d'un fusil à 2 coups. L'inconvénient du drilling est son prix élevé, mais il faut tenir compte du fait qu'il remplace un fusil et une carabine.


En ce qui concerne les calibres, toutes les combinaisons sont possibles. Une des plus usitées est : cal. 12 ou 16 pour les canons lisses; 7 x 65 R et 9,3 x 74 R pour le canon rayé. Comme fabricants, on peut citer Sauer & Sohn, Krieghoff, Heym, Merkel et tous les artisans armuriers de Ferlach. Ces derniers fabriquent également pour la plupart des vierlings, arme à 4 canons dont un rayé puissant et un rayé faible pour le tir des nuisibles.

 

drilling

 

drilling

 

Communauté

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 3 jours

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 3 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 4 jours