CHASSE ACTU

2ème ÉDITION LES RABELAISIENNES DU TOUQUET

Salons et fêtes
Évènement Terminé
0
Dernière date:  6 septembre 2015 00:00

Lieu: Le Touquet, France  |  Ville: Le Touquet-Paris-Plage, France

Les Rabelaisiennes du Touquet sont le rendez-vous des amoureux de nos campagnes, de ceux qui connaissent la valeur des plaisirs simples, de ceux qui sont persuadés que nos terroirs sont de magnifiques lieu de vie, de joie, de partage et de plaisir.

Apprécier une belle chasse entre amis, profiter d’une balade à cheval, savoir quand planter et cueillir les fruits de la terre, élever avec passion de belles volailles, se réjouir des progrès de son chien, frissonner de plaisir lors d’un combat avec un beau poisson, apprécier une bonne bière ou un bon verre de vin, est l’essence même de l’art de vivre rural.

Ce salon veut rendre hommage à ceux qui vivent pour et par la terre.

Construites en 1925, les Tribunes le l’Hippodrome de la Canche sont depuis 1997 inscrites au titre de monuments historiques et font la fierté de la renommée station balnéaire du Touquet Paris Plage.

Lors de l’édition 2015 des Rabelaisiennes du Touquet, vous pourrez  :

  • Assister à des nombreuses présentations et démonstrations de chiens ;
  • Acheter des articles de pêche ou des outils de jardinage ;
  • Compléter votre cave avec un grand Bourgogne ou un petit Bordeaux ;
  • Découvrir des spécialités régionales inconnues jusqu’alors ;
  • Compléter votre jeux d’appelants, votre pigeonnier ou votre basse-cour ;
  • Craquer pour des œuvres d’artistes animaliers de renom ;
  • Acheter un nouveau sécateur ;
  • Trouver la veste de chasse qui vous manquait ;
  • Essayer et finalement acheter ce nouveau semi-automatique ;
  • Faire plaisir à votre petite fille en lui offrant un nouveau licol ;
  • Prendre un verre avec vos amis ;
  • Déguster un bon plat du terroir ou vous régaler d’une bonne fricadelle ;
  • Aller à la rencontre des associations qui font vivre votre passion.

 

Adresse
Le Touquet-Paris-Plage, France

 

Google Maps


 

Toutes les Dates


  • du 5 septembre 2015 00:00 au 6 septembre 2015 00:00
Février 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Communauté

  • jeanmi43s histoires de chasse
    Il y a 2 jours

    La situation était des plus critiques, car partout c'était la mort en perspective. En brave, qui n'ignore pas que c'en est fait de lui, mais qui du moins veut lutter jusqu'au bout et vendre chèrement sa vie, le sanglier vint s'adosser contre le mur et fit tête à la meute grouillante et mordante qui en un instant l'assaillit de tous cotés, cherchant à le saisir aux écoutes.
    Raidissant ses membres puissants et se secouant de droite et de gauche, le ragot se débarrassa de la grappe dévorante qui lui tenaillait la chair, puis, comme la foudre, tombant au milieu des chiens,

    jeanmi43s il décousit en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, trois des plus mordants, puis, de nouveau vint s'acculer au mur. L'œil en feu, les soies hérissées, le ragot était vraiment superbe d'attitude à cette heure, et bien que blessé déjà et perdant son sang en abondance, il semblait de taille et de force à continuer longtemps encore la lutte.
    La brisée, qui mieux que tout autre le comprenait, avait saisi sa carabine et il épaulait déjà prêt à faire feu, quand Matador, bien que blessé lui même, s'élança sur le sanglier et le saisissant à l'écoute de gauche, s'y cramponna si bien que ce dernier malgré tous ses efforts, ne put parvenir à se débarrasser de son étreinte.
    Alors commença une lutte épique: les chiens acharnés à sa perte lui infligeaient les plus terribles morsures; lui de son coté ripostait vaillamment en frappant à droite et à gauche et à chaque coup répondait un hurlement plaintif, tandis que l'un des chiens roulait le flanc ouvert, les intestins pendant sur le sol.
    Mis dans l'impossibilité de tirer dans la crainte de blesser les chiens, La Brisée allait se décider à servir l'animal au couteau de chasse, quand ce dernier, tiraillait en tous sens, réduit aux abois, et se sentant à bout de forces, parvint par un dernier effort, à gagner la tourbière et se précipita tête baissée dans l'abîme entrainant avec lui ses plus mortels ennemis.
    "Tonnerre de Brest!" s'écria le piqueur en se précipitant à bas de son cheval pour se porter au secours des chiens.
    Il était trop tard hélas! le sanglier, poursuivant son œuvre vengeresse, s'était éloigné du bord et se trouvait hors de portée, il enfonçait peu à peu, et son petit œil perçant, lançait des éclairs en fixant la rive, sur laquelle restaient immobiles les témoins de cette scène étrange.
    Quelques instants plus tard, tout était terminé, les victimes avaient disparu à jamais, et la tourbière avait repris son allure endormie.
    Le retour fut triste; ne venions nous pas de perdre nos meilleurs chiens de tête. C'est égal, c'était un brave que ce ragot, et il est mort au champ d'honneur!

    (C.d'Amezeuil.1883)
    Il y a 2 jours
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 4 jours
  • Webmaster uploaded a video.
    Il y a 5 jours